2

FOG 1.2 : script post installation pour modifier le nom d’une machine Linux clonée

Lorsque FOG est utilisé pour imager ou cloner une machine d’une distribution GNU/linux, lors du redéploiement de cette image, le nom host est inchangé.

Sous FOG, il existe un mécanisme pour changer le nom des machines mais seulement disponible pour les systèmes Windows.
Pour les systèmes d’exploitation basés sur GNU/Linux, la modification du nom de machine va se faire juste après déploiement de l’image et avant le redémarrage de la machine via un mécanisme d’exécution de scripts.

Création d’un script pour modifier le nom d’une machine Linux

Les scripts de post instalations doivents être placés dans le répertoire : /images/postdownloadscripts
Dans ce répertoire se trouve un fichier qui se nomme fog.postdownload, c’est dans ce fichier qui sera indiqué les scripts à exécuter.

  • La première étape est de créer le script :
  • cd /images/postdownloadscripts
    nano renamehost.sh
    #!/bin/bash
    ##détection de l'OS, 50 pour les Linux
    if [[ "$osid" == "50" ]];then
    ##création d'un répertoire temporaire
    mkdir /ext
    ##montage temporaire de la partition système du Linux
    mount /dev/sda1 /ext
    ##changement du nom host de la machine définie dans l'interface web
    echo $hostname > /ext/etc/hostname
    ##Démontage de la partition système
    umount /ext
    ##Suppression du répertoire temporaire
    rmdir /ext
    fi
    
  • Rendre exécutable le script :
  • chmod +x renamehost.sh
  • Modifier le fichier fog.postdownload pour prendre en compte l’exécution du script en post déploiement :
  • nano fog.postdownload
    .${postdownpath}renamehost.sh

Dorénavant, toutes les images des distributions GNU/Linux auront le nom host changé par celui définit dans l’interface de FOG :
fog-hostmanegement

Partager l'article :





fred

"Dire que l'on s'en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu'on a rien à cacher, c'est comme déclarer que l'on se fiche du droit à la liberté d'expression sous prétexte qu'on a rien à dire." Edward Snowden

2 commentaires

  1. Bonjour, merci déjà pour ces explications très claires.
    J’aimerai savoir s’il existe une documentation équivalente traitant le cas des postes accueillant les systèmes Windows? Comment renommés en fin de déploiement et donc avant l’extinction ou redémarrer de la machine fraichement déployée comme vous l’expliquez pour les machines sous Linux?
    Ou existe t-il un paramètre à modifier dans l’interface web de FOG afin d’obtenir le même résultat pour les machines Windows?
    Merci.

  2. Bonjour Joël,
    le renommage des postes Windows est géré automatiquement par FOG et nomme la machine par le nom renseigné dans l’interface web de FOG. Attention toute fois, dans certain cas avec le sysprep cela ne fonctionne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *