0

Fog Project : mise à jour vers la branche master

Un mémo sur comment mettre à jour FOG Project vers la dernière version stable, à partir d’une installation qui a pour origine la branche de développement.

Mon serveur FOG était installé à partir de la branche de développement pour bénéficier de la version 1.3, qui était entièrement compatible avec Debian 8 et systemd contrairement à la version antérieur (version 1.2).

La version 1.3 de FOG est dorénavant la version stable, elle est à ce jour en version 1.3.5 et une version de développement à vue le jour, qui est la 1.4.0 RC1.

Mise à jour vers la branche master de FOG

Si je reste dan l’état actuel et que j’effectue une mise à jour de FOG via la commande git, je vais me retrouver avec la version de développement de FOG. Je vais changer la branche de référence pour git.
A ce jour, il existe 3 branche du projet FOG : master, restful, working et dev-branch.
Pour un serveur en production, il est fortement conseillé de rester sur la branche master.

  • Se rendre dans le répertoire ou a été cloné le projet FOG, dans mon cas :
  • cd /opt/trunk
  • Changer la branche de référence pour master :
  • git checkout master
  • Initialiser git :
  • git init
  • Mettre à jour le dépôt git:
  • git pull

A ce stade, il est possible d’éxécuter la mise à jour de FOG vers la dernière version stable.

  • Se rendre dans le répertoire /opt/trunk/bin :
  • cd bin/
  • Exécuter la mise à jour :
  • ./installfog.sh
  • L’installateur confirme bien la version 1.3.5 de FOG :
  • Appuyer sur la touche Y du clavier pour commencer la mise à jour :
  • Mettre à jour la base de données avant de continuer :

    • Se rendre sur l’interface web de FOG et cliquer sur « Install/Upgrade Now » :
    • Une fois terminer, revenir dans le terminal et appuyer ur la touche Entrée pour continuer la mise à jour de FOG :
  • Mise à jour Terminée :
  • Vérification dans l’interface web de FOG :

Partager l'article :





fred

« Dire que l’on s’en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu’on a rien à cacher, c’est comme déclarer que l’on se fiche du droit à la liberté d’expression sous prétexte qu’on a rien à dire. » Edward Snowden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *