7

Essayer Manjaro Linux!

Manjaro est une jeune distribution Linux basée sur Arch Linux.

manjaro_menu

Manajro Linux!

La distribution Manjaro est disponible en version 32 et 64 bits avec l’environnement bureautique par défaut XFCE et toutes une panoplies de logiciels près à l’emploi pour une utilisation courante. Cependant, il est possible d’avoir d’autre environnement de bureau comme Cinnamon, Mate, KDE, e17 ou LXDE.

Tux_manjaro

De plus, Manjaro est classée dans le top ten sur le site distrowatch!
distrowatch

Le gros point fort de cette distribution est sa légèreté, sa puissance et son côté rolling release qui lui pemet d’être toujours à jour et surtout plus besoin de réinstaller tous les 6 mois!

manjaro-start02

Rolling Rolease!

Le fait d’avoir toujours les dernières version des logiciels n’est pas non plus vraiment un gage de stabilité. Pour cette raison, la team de Manjaro a décidé de ne livrer sur les dépôts officiels que les versions testés par l’équipe, ce qui peut prendre un certains temps. C’est pour une des ces raisons, que les utilisateurs de Manjaro ne bénificient pas de suite des dernières versions par rapport aux utiliseurs d’Arch linux.

Passage d’Ubuntu vers Manjaro

D’un point de vue un peu plus technique, mon passage d’Ubuntu vers Manjaro n’a pas été sans douleurs non pas à cause du gestionnaire de paquet pacman ou yaourt mais surtout le passage d’initd à systemd. Les habitudes sont dures à changer! Mais au fil du temps, c’est devenue pour moi presque aussi naturel qu’avant.
Ensuite, l’usage au quotidien est vraiment très sympa et on a un système très réactif comparé à une lourde Ubuntu…

Ma petite histoire avec GNU/Linux

J’ai découvert Gnu/Linux avec Mandrack 10 et la gestion des RPM était juste à vomir et jusqu’à maintenant et j’en ai fais une alergie(une des raisons peut-être à tord que je n’ai pas basculé sous l’exellent distribution Mageia). Lorsque j’ai découvert GNU/Debian et son gestionnaire de paquet Apt j’ai fais Woaw c’est cool! Et là avec pacman et yaourt j’ai fais Woaw c’est super ultra cool!

Un peu de sucre avec ton yaourt?

Pour revenir au gestionnaire de paquet, là encore Arch/Manjaro font très fort!
Une des raisons qui me faisait freiner du pied pour basculer sous Manjaro était la gestion des dépôts externes, mais yaourt m’a très vite fais changer d’avis car c’est 10 fois plus simple que l’ajout de ppa!

Un exemple vaut mieux qu’un long discours, prenons l’installation de Conky Manager:

Sous Ubuntu: 3 étapes

sudo apt-add-repository -y ppa:teejee2008/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install conky-manager

Sous Manjaro: 1 étape

yaourt -S conky-manager

Sous Manjaro c’est simple et efficasse!

Installer Manjaro

Depuis la version 0.8.6, l’installateur de Manjaro est basé sur celui de Linux Mint et la team met un point d’honneur sur la simplicité!
Pour vous en convaincre, j’avais fais un article sur l’installation pas à pas sous Manjaro et Ubuntu, ce qui permet de comparer en image les deux installations.

manjaro03

Pour télécharger la dernière version se rendre sur le sourceforge de Manjaro: http://sourceforge.net/projects/manjarolinux/

Conclusion

Voilà, c’est mon petit retour d’expérience sur cette jeune distribution Manjaro, qui a pour moi un bel avenir!
En peu de mots Manjaro c’est: simplicité, rapidité, convivialité, stabilité, toujours à jour!
Bref Manjaro rox du poney!

Pour toutes questions relatives à la distribution Manjaro, un forum francophone est là pour vous accueillir: manjaro.fr

Essayer Manjaro Linux!

Partager l'article :





fred

« Dire que l’on s’en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu’on a rien à cacher, c’est comme déclarer que l’on se fiche du droit à la liberté d’expression sous prétexte qu’on a rien à dire. » Edward Snowden

7 Comments

  1. Je ne peux qu’approuver. Très bonne distribution qui pour moi n’a que le défaut de ne pas avoir une version Gnome officielle :)

  2. La version officielle est avec XFCE, les autres ce sont des versions communautaire…Et effectivement il y a eu quelques soucis avec Gnome-Shell dernièrement.

    Je me suis tellement habitué à Cinnamon, que j’ai du mal à rebasculer sur Gnome-Shell… Et depuis que j’ai découvert comment désactiver les hot corner je pense même remplacer Mate par Cinnamon à la maison!

    Bref, j’ai converti quelques Ubunturos sous Manjaro et pour l’instant je n’ai que de bons retours :-D

  3. Salut !!!

    félicitation pour ton blog il m’aide pour enfin migrer !
    J’avais un vieux pc portables avec 1Go de RAM et j’y ai installé Manjaro. Je ne le regrette pas du tout. C’est vrai que cette distribution est carrément efficace.
    Facilement configurable et stable. je ne le conseille pour ceux qui veulent voir derrière le rideau de chez windows !!!

  4. Salut hudson !
    merci pour tous tes messages :-)

    Oui Manjaro rox pas mal du poney ! oui-oui (un commentateur du blog) a fait la même chose sur un net-book et c’est carrément le jour et la nuit depuis qu’il a migré sous Manjaro….

  5. Manjaro est bon mais y’a vraiment un gros probleme niveau lenteur de mise a jour des paquets et surtout de la sécurité , quand une mise a jour de sécurité sort sur Arch elle passe avant deux semaine en branche unstable de manjaro puis 2 semaine en branche testing pour ensuite sortir en stable.

    Donc du coup une mise a jour de sécurité prend 4 – 6 semaine pour sortir sur manjaro.

    Et ils ont aussi ce retard pour la mise a jour des logiciel comme firefox , vlc…etc toujours 4-6 semaine de retard par a port à la sortie de la mise a jour sur les autres distros , mais ça c’est pas grave ce qui est grave c’est les mise a jours de sécurité.

  6. Concernant les MAJ de sécurité je n’ai pas vue ce problème… Par contre oui pour les MAJ logiciels c’est plus long…

  7. comme non « geek », mais adepte du partage, donc de la philosophie linux j’utilise manjaro recommandé par un geek de mes amis, et j’y trouve un gros avantage par rapport à ubuntu que j’avais avant : c’e' »st une distro rolling, et donc fini les séances pour changer de version avec les sueurs froides de Michu à la clef. Je crois que les distributions linux perdent auprès des Michus par leur nécessité d’avoir les mains pleines de cambouis. Certes il est bon de savoir ce qu’il y a sous le « capot » et faire les manoeuvres de base, mais pour les moins jeunes qui essaient de rester pas trop distancés, c’est quasi mission impossible de jongler avec le terminal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *