3

wallabag: un google reader open-source

Wallabag est un service, qui permet de sauvegarder des articles pour pouvoir les lire à un autre moment.

EDIT:
Wilfried me dit: « par contre ce n’est pas un google reader opensource , plutot pocket ou instapper opensource (il a eu des soucis avec le nom « poche » ) »

Il est possible d’utiliser le service Wallabag de deux façons:

  • Soit en utilisant le service héberger: framabag.org
  • Soit installer Wallabag sur son propre serveur.

Pour plus d’informations sur Wallabag, je vous invite à lire le descriptif plus complet par l’ami Wilfried.

Dans cet article, il sera vue l’installation de Wallabag sur son propre serveur web.

Pré-requis

Avoir un serveur web opérationel, soit sous Debian ou Ubuntu.
Plusieurs choix sur le type de serveur web:

  • server combo LAMP: Linux Apache MySQl PHP
  • serveur combo LNMP: Linux Nginx MariaDB PHP
  • serveur Cherokee, LightHTTPd, ou autres

Les dépendances pour Wallabag:

  • PHP 5.3.3 or higher
  • XML
  • PCRE
  • Data filtering
  • Tidy
  • cURL
  • Parallel URL fetching
  • allow_url_fopen
  • SQLite for PHP

Avoir unzip d’installer:

sudo apt-get install unzip

Installation de Wallabag sur le serveur

Pour faire simple, tous se passe dans le répertoire /var/www/.

  • Téléchargement de wallabag:
  • wget http://wllbg.org/latest/wallabag-1.5.0.zip</pre>
    
  • Décompression du paquet zippé:
  • unzip wallabag-1.5.0.zip
    
  • Supprimer le zip
  • rm wallabag-1.5.0.zip
    
  • Changer le nom du répertoire wallabag-1.5.0
  • mv wallabag-1.5.0 wallabag
    
  • Se rendre dans le répertoire wallabag
  • cd  wallabag
    
  • Renommer inc/poche/config.inc.php.new par inc/poche/config.inc.php
  • mv inc/poche/config.inc.php.new  inc/poche/config.inc.php
    
  • Modifier la ligne SALT dans config.inc.php
  • Avant:

    define ('SALT', '');
    

    Après:

    define ('SALT', 'titi&grosminet');
    

    remplacer titi&grosminet par ce que vous voulez.

  • Télécharger la dépendance vendor.zip et la décompresser
  • wget http://static.wallabag.org/files/vendor.zip
    unzip vendor.zip
    
  • Changer les permissions et le proprétaire du répertoire wallabag:
  • chmod -R 755 wallabag
    chown -R www-data:www-data wallabag
    
  • Si utilisation de Sqlite: Copier poche.sqlite dans le répertoire db
  • cp install/poche.sqlite db/
    
  • Si utilisation de Mysql/MariaDB ou PostgreSQL:
  • Injecter la base install/mysql.sql ou install/postgres.sq dans votre serveur SQL, exemple pour MariaDB:

    mysql -u root -pVotreMDP mabase < install/mysql.sql
    

    Cela à pour conséquance, qu’il faut créer une base de données avant l’import. Pour se faire, il est possible d’utiliser Adminer.

    Puis éditer le fichier inc/poche/config.inc.php et changer les valeur: STORAGE_SERVER, STORAGE_DB, STORAGE_USER and STORAGE_PASSWORD correspondant à votre serveur de base de données.

    A savoir, j’ai personnellement choisi d’utiliser MariaDB.

  • Changer les permissions des répertoire assets, cache et db
  • chmod 777 -R assets/ cache/ db/
    
  • Supprimer le répertoire install
  • rm -rf install
    

Configuration de Wallabag via le navigateur

Une fois l’installation terminée sur le serveur, il faut configurer Wallabag à travers un navigateur internet.
Ouvrir un navigateur, puis saisir l’adresse IP ou le nom DNS du serveur, qui héberge Wallabag: http://Mon_IP/wallabag/.

  • Définir un utilisateur et son mot de passe:
  • wallabag-01

  • Se connecter:
  • wallabag-02

  • Configurer Wallabag
  • Aller dans Configuration
    wallabag-03

    Il est possible de changer la langue:
    wallabag-04

    Ensuite, ajouter un adresse URL à suivre. Exemple celui du blog memo-linux.com :-)
    wallabag-06

Il est possible, pour aller plus loin, de sécuriser l’accès au service via une connexion sécurisée en SSL.

via http://wilfriedcaruel.svnet.fr

Partager l'article :





fred

Administrateur Système autodidacte et utilisateur au quotidien de GNU/Linux (Debian, Ubuntu, Manjaro et un peu de CentOS).

3 Comments

  1. Ce n’est pas un google reader (il lit pas les flux rss) Sa permet de sauvegarder et de lire plus tard les articles.

  2. C’est de ta faute, tu sites Google Reader dans ton article et je suis resté focalisé dessus :-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *