3

Terminix : un émulateur de terminal très avancé pour GNU/Linux

Terminix est un émulateur de terminal GTK3 libre et open-sources sous licence MPLv2 avec des fonctionnalités très avancés pour GNU/Linux, dans le même veine que Terminator.

Ce terminal est capable d’afficher une mosaïque de terminaux horizontalement ou verticalement dans une même fenêtre de façon très simple, en cliquant sur l’icône correspondant. Les terminaux peuvent être déplacés tout aussi facilement à l’aide de la souris en glisser-déposer ou être sorties de la fenêtre principale. Il aussi possible de créer des groupes sur plusieurs fenêtres ou fusionner des terminaux entre eux. De plus, il est possible de configurer le mode Quake.

Étant donné que ce terminal a été écrit à l’aide de GTK 3, il s’intègre parfaitement dans les environnements bureautiques à base de Gnome comme Unity, Gnome-Shell ou Cinnamon.

Installer Terminix

Pour les principales distributions GNU/Linux, un paquet est disponible dans des dépôts tiers.

  • Arch Linux / Manjaro :
  • yaourt -S terminix
  • Debian :
  • paquet disponible dans SID : https://packages.debian.org/sid/terminix

  • Ubuntu et Linux Mint :
    • Ajout du dépôt fournis par la team de webupd8 :
    • sudo add-apt-repository ppa:webupd8team/terminix
    • Mise à jour :
    • sudo apt-get update
    • Installation de Terminix :
    • sudo apt install terminix
  • Fedora :
    • Ajout du dépôt :
    • sudo dnf copr enable heikoada/terminix
    • Installation de Terminix :
    • sudo dnf install terminix

Utiliser Terminix

  • Une fois installé, Ouvrir Terminix :

    • Ce qui donne :
  • Ajouter un terminal vertical :
    • cliquer sur l’icône correspondant :
    • Résultat :
  • Ouvrir un terminal horizontal dans le deuxième terminal :
    • Cliquer sur le deuxième terminal puis cliquer sur l’icône :
    • Résultat :
  • Personnaliser les couleurs du profile :
    • Cliquer sur le nom du terminal puis « profile » :
    • Cliquer sur « Modifier le profile » :
    • Cliquer sur l’onglet « Couleurs » puis décocher « Utiliser les couleurs du thème système » et choisir ses couleurs :
  • Ajouter des couches de terminaux :
    • Cliquer sur le « + » :
    • Ajouter autant de terminaux que vous voulez :
  • Synchroniser les terminaux :
    • Cliquer sur le bouton :
    • Cocher la case « Synchroniser l’entrée »
    • Les terminaux sont synchronisés, un nouvel icône appairait (cet icône permet de désynchroniser le terminal) :

Voilà un bref aperçu des possibilités de Terminix. Le mieux pour se faire une réelle idée de toute la puissance de ce terminal, c’est de le tester sur sa distribution GNU/Linux et, pour une meilleur expérience utilisateur, il est conseillé d’être sous un environnement Gnome.

Partager l'article :





fred

Administrateur Système autodidacte et utilisateur au quotidien de GNU/Linux (Debian, Ubuntu, Manjaro et un peu de CentOS).

3 Comments

  1. sympa, mais quel serait l’avantage comparé à un terminal unique couplé à l’utilisation d’un soft comme tmux, qui propose également ce genre de splitting en plusieurs sous-terminaux ?

  2. L’avantage avec Terminix c’est que tu n’es pas obligé de couplé des logiciels entre eux :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *