4

netselect-apt ou comment trouver le plus rapide miroir Debian

Les miroirs Debian les plus proches ne sont pas forcément les plus rapides. Pour trouver le miroir qui sera le plus rapide par rapport à sa zone géographique il existe un paquet dédié: netselect-apt.

Le paquet netselect-apt va télécharger une liste de tous les miroirs du site Debian et va tester le temps de réponse de chacun. Une fois ses tests terminés, netselect-apt va créer un sources.list dans le répertoire courant ou il sera exécuté. Pour finir, ce sources.list sera copié à la place de l’origine.

Installation de netselect-apt

les commandes suivantes sont éxécutées en tant que root.

apt-get install netselect-apt

Trouver le miroir le plus rapide

La commande netselect-apt peut prendre plusieurs options, comme :

  • stable | testing | unstable | experimental | release_codename | sid : le type de la distribution Debian
  • -n : pour les dépôts non libres
  • -f : pour utiliser les miroirs ftp

Pour plus de détails:

man netselect-apt

Exemple d’utilisation:

netselect-apt -n testing

Le résultats dans ce cas donne:

# Debian packages for stable
deb  stable main contrib non-free
# Uncomment the deb-src line if you want 'apt-get source'
# to work with most packages.
# deb-src  stable main contrib non-free

# Security updates for stable
deb http://security.debian.org/ stable/updates main contrib non-free

Pour finir, copier le nouveau sources.list dans /etc/apt/ :

cp sources.list /etc/apt/

Partager l'article :





fred

"Dire que l'on s'en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu'on a rien à cacher, c'est comme déclarer que l'on se fiche du droit à la liberté d'expression sous prétexte qu'on a rien à dire." Edward Snowden

4 commentaires

  1. y’as pas une facon de trouver un bon mirrior debian sous windows, parce que moi je veux telecharger l’iso de debian justement et dans mon pays a l’internet lent comme jamais, meme en utilisons Uget(aria2) on m’affiche 99:99:99 et avec Jdownloader 71day donc bon je sais pas…

    je vie au togo a Lomé, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *