5

Angry IP Scanner – Scanner réseau rapide et conviviale

Angry IP Scanner(ou simplement ipscan) est un outil open-source multi-plateforme pour scanner un réseau et conçue pour être rapide et simple à utiliser.
Angry IP Scanner scanne les adresses IP et les ports ainsi que de nombreuses autres fonctionnalités.

Comment fonctionne Angry IP Scanner

Angry IP Scanner pings simplement chaque adresse IP pour vérifier si elle est vivante, puis éventuellement on résoudre son nom d’hôte, détermine l’adresse MAC, scanne les ports, etc…

Il dispose également de fonctionnalités supplémentaires, telles que les informations NetBIOS (nom de l’ordinateur, le nom du groupe de travail, et actuellement connecté utilisateur Windows), plages d’adresses IP, la détection de serveur(ex: web,samba,ftp) etc…

Les résultats de l’analyse peuvent être sauvegardés au format CSV, TXT, XML ou des fichiers de listes IP-Port.
Avec l’aide de plugins, Angry IP Scanner peut recueillir toute information au sujet d’IPS numérisées. N’importe qui peut écrire du code Java est capable d’écrire des plugins et étendre les fonctionnalités de Angry IP Scanner.

Afin d’augmenter la vitesse de numérisation, il utilise une approche multi-threadé: un thread séparé de numérisation est créé pour chaque adresse IP numérisée. Le code source complet est disponible, voir page de téléchargement.

Installation de Angry IP Scanner

Pré-requis

Il faut avoir soit OpenJDK ou Oracle Java installé sur la machine Linux.

Téléchargement de ipscan

suivant la distribution GNU/Linux, il faut télécharger le paquet adéquat: http://sourceforge.net/projects/ipscan/files/ipscan3-binary/3.2/

Exemple d’installation sous Debian/Ubuntu/Linux Mint 64bits

Ouvrir un terminal.

Téléchargement de ipscan:

wget -c http://sourceforge.net/projects/ipscan/files/ipscan3-binary/3.2/ipscan_3.2_amd64.deb

Installation de ipscan:

sudo dpkg -i ipscan_3.2_amd64.deb
Utilisation de ipscan

Une fois installer, dans un environnement graphique avec un menu « classique« , ipscan se trouve dans le menu « Application »–> »Internet ».
ipscan_menu_classic

L’utilisation de ipscan est simple à comprendre.
Soit ipscan va scanner tout le réseau ou il est possible de choisir une plage IP à scanner.
Ensuite le logiciel va récupérer et afficher toutes les informations pour chaque hôte.
Un exemple pas très parlant, car je n'ai qu'une seule machine:
ipscan_scan

source
source du projet

Partager l'article :





fred

"Dire que l'on s'en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu'on a rien à cacher, c'est comme déclarer que l'on se fiche du droit à la liberté d'expression sous prétexte qu'on a rien à dire." Edward Snowden

5 commentaires

  1. Bonjour,

    Ma question est peut être stupide mais si les machines sur le réseau sont configurées pour ne pas répondre au ping, dans ce cas le scan de vulnérabilités devient complètement inefficace non ?

  2. Bonjour,
    ce n’est pas un outil de scan de vulnérabilités et effectivement si les machines de répondes pas au ping cet outil ne fonctionne pas.
    Dans ce cas, il faut utiliser Auto-Scan Network, qui lui est un peu plus compliqué à utiliser mais beaucoup plus complet.

  3. ce sont des GUI pour nmap? je pense qu’il peut détecter lui même si les ports sont filtrés ou non et peutêtre de façon automatique

    je découvre un peu nmap, avant j’utilisait l’appli gnome network tools qui est très simple aussi et au final nmap en console est encore mieux

    si les ports sont filtrés
    sudo nmap -O -Pn 192.168.1.1-254

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *